Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Désengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopathe

Désengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopathe

Le 09 juillet 2019
Désengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopatheDésengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopatheDésengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopatheDésengrammation en ostéopathie énergétique, outil au service de l'ostéopathe
Jean-Philippe FOISSY a intégré médecine traditionnelle chinoise et nouvelles connaissances sur le cerveau à sa pratique de l’ostéopathie. Son hypothèse est que toute maladie est liée à un « intrus » et peut-être soulagée par notre cerveau primaire.

Formé à la « désengrammation en ostéopathie énergétique » par Jean Philippe FOISSY, j’utilise, entre autres, cet outil novateur et extrêmement efficace pour soigner mes patients depuis 2014. Ostéopathe depuis plus de trente ans, Jean-Philippe FOISSY a ajusté sa pratique en intégrant médecine traditionnelle chinoise énergétique et nouvelles connaissances sur le cerveau. Il part de l’hypothèse que toute maladie est liée à l’intrusion d’un élément qui provoque un déséquilibre énergétique. Il estime que de très nombreuses pathologies peuvent être soulagées par un système d’auto-régénération mené par le cerveau primaire.
 
L’ORIGINE DE LA MALADIE
Toute maladie a une origine métabolique, traumatique, héréditaire ou psychosomatique. En quelques sortes, il s’agit d’un « intrus » auquel nous sommes confronté et que nous n’arrivons pas à métaboliser. L’apparition de symptômes peut alors se produire avant d’aboutir à la maladie qui au final, n’est autre qu’une réponse prévisible de notre organisme.
 
MÉDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE ET DOULEURS
D’après la médecine traditionnelle chinoise, les méridiens sont des canaux subtils par lesquels circule le Qi ou énergie vitale du corps. Chacun des 12 méridiens principaux est relié à un organe et présente un trajet au sein du corps qui lui est propre. Le système des méridiens repose sur une connaissance empirique, c’est-à-dire née de l’observationet de l’expérimentation, accumulée sur des centaines d’années par les médecins chinois.
L’apparition d’un symptôme comme une douleur sur le trajet d’un méridien peut provenir d’une perturbation du Qi lié à un dysfonctionnement de l’organe auquel il se rapporte. En désengrammation, nous utilisons ce système des méridiens afin de nous aider dans notre diagnostique. Les résultats nous montrent que ce système est fiable.  
 
 
CERVEAU PRIMAIRE AU SERVICE DE L’OSTÉOPATHE
La partie de notre cerveau que l’on nomme « primaire » s’imprime d’une multitude d’informations biologiques, génétiques, émotionnelles et comportementales. Il garde ainsi en mémoire les difficultés d’adaptation aux contraintes environnementales (chocs traumatiques, psycho-somatiques, alimentation, virus, …) et endogènes (prédisposition génétique, …) 
Ces mémoires peuvent constituer des racines pathogéniquesen engendrant des blocages qui fragilisent certaines fonctions et structures corporelles. Elles sont toutefois susceptibles d’être résolues et traitées par notre cerveau primaire. 
L’identification et la résolution de ces mémoires libèrent le corps des contraintes qu’elles génèrent. Ce processus appelé « désengrammation » met en œuvre les capacités d’auto-régénération du corps et permet de retrouver un meilleur état de santé.
 
PROCÉDURE DE DÉSENGRAMMATION
En pratique, l’ostéopathe recherche la présence « d’intrus » en relation avec les symptômes et avec les différents éléments traumatiques, psycho-somatiques, hygièno-diététiques, génétiques du patient. 
Pour cela, il utilise des tubes tests posés à même la peau du patient afin de permettre au cerveau primaire de reconnaitre et réagir au produit contenu dans le tube test. 
Si le produit du tube test est en accord avec les structures de régulation du cerveau primaire, il n'y a aucun changement dans la mobilité du crâne. En revanche, si le produit n'est pas en accord, le praticien ressent une brusque tension des membranes crâniennes.
Le traitement consiste à mettre le patient en condition pour initier la procédure de désengrammation, de contrôler l’ensemble des séquences et de procéder au comptage qui permet de suivre l’évolution de la symptomatologie. Il laisse alors les processus biologiques de régénération du corps travailler. Le schéma et les symptômes du patient peuvent alors disparaître.
Il est à noter que les tests et le traitement sont sans danger pour le patient puisqu’ils respectent entièrement la physiologie.
 
 
A ce jour, Monsieur Jean Philippe FOISSY, ostéopathe à Paris et auteur de 2 livres publiés aux éditions SULLY, a formé 62 ostéopathes en France au processus de "désengrammation". Je suis le seulà utiliser cet outil dans la partie ouest de l’Occitanie.
 
 
Réf :
- FOISSY Jean Philippe, « Blocages énergétiques & désengrammation ostéopathique », éditions SULLY, 2006, 144 pages
- FOISSY Jean Philippe « La désengrammation en ostéopathie énergétique », éditions SULLY, 2010, 272 pages
- Christine SARAMITO, « Jean Philippe FOISSY : Notre cerveau sait autoréguler les maladies », Alternative Santé, journal 23, 01 avril 2015, https://www.alternativesante.fr/maladies/jean-philippe-foissy-notre-cerveau-sait-autoreguler-les-maladies
 

close
expand_less